La famille Bünger – L’histoire et les gens

Notre histoire commence dans la ferme d’élevage de chevaux
du père Friedrich Bünger dans le petit village de Essel près
de Schwarmstedt.

Déjà grâce à lui le nom de Bünger est devenu synonyme
de compétence en l’élevage de chevaux. Sa passion
pour les chevaux a été placée dans les berceaux de
ses cinq fils, dont mon mari Ulrich Bünger, nt la
passion profonde pour les chevaux est une
histoire d’amour sans fin.

 

Il n’a jamais eu aucun doute sur la carrière qu’il allait choisir. Son ambition était de ne pas faire du surplace mais de contribuer activement à l’élevage et à la formation de chevaux de concours de première qualité et de perfectionner sans arrêt ses propres compétences professionnelles.

Au début, il a monté les chevaux de son père et les a présentés aux tournois.
Parmi eux des chevaux qui sont devenus l’élite mondiale, comme:

  • Dux (Dr.R.Klimke)
  • Franca (Hermann Schridde) et 
  • Donald Rex (Alwin Schockemöhle)

Après avoir beaucoup profité des stages auprès du Général Viebig, Ulrich a fait son apprentissage d’écuyer selon les critères de la Fédération Nationale à l’Ecole Allemande d’Equitation e.V. de Warendorf. Formé et entraîné par ses instructeurs H.Boldt et H.H.Brinkmann ainsi que les généraux Stecken et Niemack, il a excellé dans le dressage et dans le saut. Couronné de succès dans des tournois et ayant avec DONALD REX (à l’époque appelé Donald 4), un excellent cheval, on lui a proposé après la fin de son apprentissage de participer au Comité olympique allemand d’équitation. Mais il s’est décidé pour un autre chemin et dans les années suivantes, il a élargi son expérience dans le sport et la formation de cavaliers et de chevaux auprès de différentes écuries renommées.

 

Impressions (Photos)

 
En 1975, le moment est venu de réaliser le rêve de sa vie. Ulrich a acheté une vieille ferme à Drögennindorf, au milieu de la lande de Heide, et a fondé sa propre écurie d’élevage et de dressage, écurie que nous tenons ensemble depuis 1976.
A force d’engagement et de travail physique, nous avons créé 41 boxes pour chevaux, trois étables à stabulation libre pour les jeunes animaux, un manège couvert 20x40, une machine à longe, 2 manèges extérieurs 20x40/20x60, des paddocks et des pâturages abondants attenants pour les poulinières et les jeunes chevaux.

 

Pendant des années, Drögennindorf fut le pôle d’attraction pour les sportifs passionnés d’équitation qui y ont suivi des stages avec leurs chevaux. Dès le début de notre travail indépendant, nous avons chaque année acheté et élevé des poulains et avons ainsi développé la base de notre cheptel de poulinières.

 

Avec l’élargissement des activités d’élevage des chevaux, l’orientation de notre établissement s’est déplacée à nouveau. A présent, nous nous concentrons sur la production et l’élevage des chevaux de première qualité ayant les meilleures lignées pour l’élevage et le sport. Notre ambition est toujours le développement et le progrès dans l’élevage et l’innovation.
Nous portons une attention particulière à l’élevage des étalons et plus de 20 de nos jeunes étalons que nous avons présentés ont été agréés. Parmi eux on trouve des noms fameux comme      Jonggor`s Weyden (photo de droite) et nos étalons actuels pour saillie Don Marcello

Citation de la presse à l’occasion de l’agrément des étalons 1996 à Verden sur Jonggor´s Weyden <lire>

 

Bildauswahl von Jonggor´s Weyden ...

Mais un grand nombre de chevaux de concours hautement qualifiés ont aussi passé leur jeunesse sur notre ferme et ont reçu leur première formation chez nous avant de commencer leur carrière internationale en tant que chevaux de concours de haut niveau. 

 

 

Quand nos enfants Marc-Ulrich et Mike ont commencé leur propre carrière sportive, nous nous sommes consacrés pendant quelques années aux poneys de selle allemands.
Heureusement, nous avions aussi gardé notre flair pour la qualité des « petits ». Ainsi, en 1992, notre BENJAMIN A est devenu champion fédéral des poneys de plus de trois ans et NOBELSTAR, vainqueur de l’agrément des étalons et champion régional, est aussi issu de notre élevage.

 

NOBELSTAR (photo de gauche) par
Navajo et Hollyfleur par BELVEDERE (photo de droite)

 

Notre carrière professionnelle ne serait pas complète sans signaler les chevaux qui ont obtenu des prix très élevés lors des ventes aux enchères. Pour ce succès, nous avons obtenu en 1996 le « Prix Hans Joachim Köhler » qui est conféré au pourvoyeur de chevaux pour les ventes aux enchères à Verden qui a eu le plus de succès au cours des derniers 10 anst.

 

 

Marc -Ulrich Bünger

« En forme sur toutes les selles » est le titre de la vidéo produite par la FN (Fédération Nationale) allemande. Notre fils Marc-Ulrich et son frère ont été invités par la FN pour prendre part à ce film. Marc était vraiment « en forme sur toutes les selles ». On n’aurait pas pu l’exprimer mieux. Il a eu beaucoup de succès au saut et au dressage, sur les poneys et les grands chevaux, mais il est surtout passionné de dressage.

 

Beaucoup de chevaux merveilleux et de poneys ont accompagné sa carrière sportive, comme par exemple:
  • Belvedere
  • Dakoma
  • Zarif

 

  • Kreuz Bube
  • Mark Twain 
  • et autres ...
Il a gagné son premier championnat (Kreuz Bube) en 1989 à l’âge de 12 ans et l’écharpe du vainqueur était plus grande que le cavalier.  

 

Jusqu’en 1995, Marc a remporté d’innombrables victoires et places jusqu’à la classe S (plus haut niveau en dressage et en saut) et a gagné 12 championnats <photos de Marc-Ulrich Bünger>.

 

Mike Bünger

Susi était le nom de notre premier poney. Elle était blanche comme la neige et le meilleur ami de nos enfants.

A l’âge de trois ans, Mike a commencé ses premières tentatives d’équitation sur Mr. Marvell et enfin en 1989, à l’âge de huit ans, il a eu son propre, selon lui « vrai, grand » poney.

Il a remporté ses premières victoires avec la belle Hollywood (plus tard mère de Holly-Fleur et grand-mère de NOBELSTAR). Plus tard, en plus de Stretchy, Benjamin A, champion fédéral des trois ans en 1992, est devenu le deuxième poney à succès de Mike.

Totalement consacré au dressage, Mike a remporté de nombreuses victoires et des championnats.

 

Yvonne Bünger

Dès la première enfance, j’ai grandi avec les chevaux et j’ai jadis moi-même eu quelques succès comme cavalière en sauts. J’ai hérité de mes parents la passion pour ces animaux magnifiques <photos>. Avec sa poulinière PLATINA par Pik As xx et Diana par Denksport, mon père Hans-Jürgen Lübbecke, de son temps aussi cavalier passionné, fut le fondateur d’un des élevages de chevaux de saut d’obstacles hanovriens les plus couronnés de succès.

 

Cet élevage a produit des chevaux de saut d’obstacles qui ont eu des succès à l’échelle internationale comme GALIPOLIS (Helga Köhler/ Gerd Wiltfang/Hermann Schridde), QUEENSWAY BIG Q (David Broome) et GOLDEN GATE (Otto Becker).

Je n’ai mentionné que quelques-uns d’entre eux et, en 1994, Hans-Jürgen Lübbecke a été décoré par l’association des éleveurs de sang chaud hanovriens pour ses succès dans l’élevage.

 

Cet élevage existe toujours et produit régulièrement des chevaux de saut d’obstacles exceptionnels.

Aux dernières nouvelles, SIR CALETTO par Sandro et Caletto I-Wienerwald par PLATINA appartenant à Paul Schockemöhle, étalon de saillie agréé et ayant réussi les examens de performance des étalons, a remporté la victoire en saut index partiel, et est champion des chevaux de saut d’obstacles hanovriens en 2000 au Dobrock.

...et enfin une photo de « Barney » qui fait, bien sûr, aussi partie de la famille!