Elevage 

Le secret de la réussite est la constance

B. Franklin

 

 

 
 Le progrès dans l’élevage ne s’arrête jamais et la qualité ne permet pas de compromis. Nous nous sommes imposé des critères très élevés avec comme but d’élever des chevaux modernes, d’une qualité au-dessus de la moyenne ayant des capacités extraordinaires. Nous tenons beaucoup aux poulinières ayant les meilleures lignées et une allure puissante, sélectionnées aussi en fonction de leur fertilité, ce qui est important pour l’utilisation ultérieure de leurs descendants dans l’élevage. Les accouplements ciblés avec des reproducteurs de première qualité nous ont la plupart du temps amenés au succès désiré et ont produit de nombreux jeunes chevaux prometteurs.

 

Nous gardons quelques-unes des meilleures pouliches pour l’élevage afin de toujours introduire les gènes de reproducteurs de chevaux de dressage nouveaux et modernes.

 

Les pâturages abondants à proximité et la surveillance continue et professionnelle en été ainsi que les exercices quotidiens avec une bonne nourriture pendant l’hiver dans les écuries garantissent un élevage optimal et sain de nos jeunes chevaux.


Le fait que nous nous occupons nous-mêmes de nos chevaux dès leur naissance et jusqu’à ce qu’ils reçoivent leur premier dressage et au-delà crée la confiance et une base solide pour un nouveau propriétaire.
 

 

Une jeunesse sans soucis, sans mauvaises expériences, est la garantie d’une disposition nerveuse équilibrée et la base du plaisir du travail et une participation réussie dans le sport.

 

Des lignées hanovriennes anciennes sont présentes chez nos poulinières, par Grenadier avec le sang précieux de Valentino xx ou de Lehnsherr, remontant au sang de Löwe xx qui a vraiment fait ses preuves, ainsi que des lignées plus modernes comme Warkant, Weltmeyer, Weyden, Wolkenstein II, Ritual, Regazzoni et à ne pas oublier la lignée de Donnerhall par Diorello et De Niro.

 

Les pouliches primées d’Etat, les championnes de classes et d’expositions, les mères des étalons et des champions en font partie et mettent au monde chaque année une nouvelle progéniture prometteuse.


En raison du grand nombre, je ne mentionnerai que trois d’entre elles qui ont leur place assurée dans notre élevage:

La pouliche primée d’Etat LEVANTA par Lehnsherr et Teresa par Toscanini-Diolen- Senat.
Inscrite au Registre des Poulinières A, elle fut elle-même quatre fois championne de classe, trois fois championne d’exposition, championne de sa classe pendant l’exposition de Louis-Wiegel et a reçu un prix IC à l’exposition fédérale des poulinières.

 

 

A côté d’autres chevaux de concours, elle a mis au monde GOLDEN GO, né en 1995 par Goldfever, qui est toujours notre propriété en tant que cheval de dressage extrêmement doué, il est dressé par Rudolf Zeilinger.

 

La pouliche primée d’Etat GENUA par Grenadier et Waldrun par Waidmannsdank xx-Ferdinand-Faschist II, inscrite au Registre des Poulinières D, fut deux fois championne de classe et fait partie des poulinières qui remplissent les conditions pour la participation au « Programme de l’élevage des chevaux de saut d’obstacles hanovriens ».

Elle aussi a mis au monde une progéniture à grand succès qui a excellé pour l’élevage (pouliches primées d’Etat) ainsi que pour le sport, pour le saut comme pour le dressage.

 

Parmi sa progéniture on trouve les chevaux de saut d’obstacles COOL-MAN (à gauche), vainqueur dans les sauts de classe S (plus haut niveau en dressage et en saut), et CROCKET 11 (à droite) – tous les deux par Calypso II - montés par leur cavalier Joachim Winter, ainsi qu’un fils de  
Wittinger, né en 1995, qui est toujours chez nous en dressage et qui est devenu un cheval de dressage de classe particulière avec ses trois excellentes allures de base.

 

 

WARKANTE par Warkant et Neigung par Nevado xx - Absatz- Abermals, mère d’une excellente progéniture.
Entre autres, elle a produit en 1997 le champion de l’exposition de Luhmühlen ainsi qu’à la ferme du monastère de Medingen, un poulain par Hohenstein qui a la même année obtenu une belle quatrième place dans son groupe au premier championnat des poulains hanovriens.

 

 

 

 

En 1999, un autre fils de WARKANTE a excellé:

Son père était De Niro et il est devenu le CHAMPION acclamé de l’événement le plus marquant des éleveurs des Championnats d’Allemagne, le deuxième championnat des poulains hanovriens à Verden.
.

« Petit DE NIRO – un grand » (Article de presse : Der Hannoveraner 6/99) <lire>l